Diverses études indiquent qu’environ 75% des musiciens professionnels rapportent des atteintes physiques altérant directement la pratique de leur instrument et entraînant parfois un arrêt de leur carrière.

Comment se blesse un artiste?
Un artiste se blesse généralement petit à petit sans choc soudain, mais plutôt par une accumulation de plusieurs situations problématique au cours des années. Il existe, entre autres, les troubles musculo-squelettiques (TMS), représentant des symptômes et des atteintes touchant certaines structures (le plus souvent les doigts, les poignets, les bras, les épaules et le dos). Les TMS peuvent être causés, aggravés ou accélérés par le travail.

Pour illustrer la blessure, pensez à des drapeaux : VERT, JAUNE et ROUGE

Le drapeau VERT vous indique que tout va bien, c’est-à-dire :
- aucune douleur
- une saine hygiène de pratique : échauffement, pauses régulières, modulation dans les styles travaillés, étirements
- de saines habitudes de vie : hydratation constante, alimentation équilibrée, activité physique complémentaire à votre pratique artistique, sommeil régulier et réparateur
- une gestion de stress constante : tableau de bord de votre niveau de stress, mise en place d’outils pour comprendre et gérer votre stress
Continuez ainsi, vous êtes sur la bonne voie.

Le drapeau JAUNE vous indique que vous êtes dans une situation à faible risque, c’est-à-dire :
- Votre horaire de pratiques et/ou de concerts se condense
- Vous omettez de gérer le contenant et le contenu de vos pratiques
- Vous ressentez des tensions musculaires
- Vous ressentez parfois de la douleur lors de votre pratique artistique
- Votre sommeil est altéré
- Votre alimentation est variable et peu équilibrée
- Vous faites peu ou pas d’activités physiques complémentaires
Commencez à prendre des notes sur les éléments qui sont moins constants ou simplement absents de votre quotidien. Notez également vos horaires (travail, entraînement, pratique artistique, etc.) sur votre téléphone et regarder s’il y a une constance ou non, un changement prévu ou non dans celles-ci. Réajustez votre alimentation, sans oublier un nombre suffisant de légumes au quotidien, souvent manquant lors d’une situation de type drapeau JAUNE.
Prenez un rendez-vous avec un professionnel de la santé spécialisé dans le domaine des arts de la scène pour vous aider à rétablir l’équilibre. Évitez une blessure éventuelle et visez l’obtention d’outils pour mieux encadrer votre art.

Le drapeau ROUGE vous indique que vous avez dépassé votre limite physique et/ou mentale, c’est-à-dire :
- Une fatigue physique et/ou mentale est présente constamment
- Vous ressentez de la douleur lors de votre pratique artistique, et peut-être même à l’extérieur de votre pratique artistique
- Vous limitez certaines activités de votre quotidien
- Vous pratiquez plus de 5h par jour votre musique
- Votre niveau de performance artistique n’est plus au rendez-vous (moins agile, saute moins haut, etc.)
- Votre humeur est de plus en plus négative et vous vous sentez irritable
- Vous devez annuler votre engagement à des spectacles
Prenez action maintenant en prenant rendez-vous avec une ressource spécialisée dans les arts de la scène. Plus vous tardez à traiter une blessure, plus longue sera sa réadaptation.

Quels sont les avantages de traiter une blessure?
- Reprendre rapidement votre pratique artistique au niveau « normal »
- Ne plus ressentir de douleur
- Gérer plus convenablement votre horaire quotidien
- Avoir des exercices pour prévenir une récidive et en diminuer les risques.

Comment savoir quand consulter?
Cela dépend beaucoup de votre personnalité.
Il est possible de consulter tant lorsque vous êtes dans une situation de drapeau vert, que de drapeau jaune ou rouge.
Chacun des éléments mentionnés ici-haut peut être une raison de consulter une ressource en santé pour vous orienter dans votre démarche artistique. La prévention est tout aussi importante que la réadaptation, car celle-ci peut vous donner la possibilité de vivre plus longtemps de son art sans être blessé, ou l'être moins souvent.

Quelle est la différence entre les différentes ressources accessibles?
Médecine : Elle oriente l'artiste vers un diagnostic. Il est présent lorsqu'il y a présence d'une blessure.

Physiothérapie : Elle traite les limitations fonctionnelles découlant de blessures et de maladies affectant les muscles, les articulations et les os, ainsi que les systèmes neurologique (cerveau, nerfs, moelle épinière), respiratoire (poumons), circulatoire (vaisseaux sanguins) et cardiaque (cœur). Elle aide à retrouver le maximum de ses capacités physiques par une variété de modalités de traitement, telles que des techniques manuelles, les exercices, l’électrothérapie, l’hydrothérapie et la thermothérapie (glace ou chaleur).

Ergothérapie : Elle est une profession du domaine de la réadaptation qui permettent aux personnes de "réaliser des occupations qu'elles considèrent utiles et signifiantes, dans leur environnement" (Townsend, 2013), en tenant compte de leurs caractéristiques biopsychosociales. En d’autres termes, le rôle de l'ergothérapie auprès des musiciens est de leur permettre de jouer de leur instrument de façon saine et satisfaisante.Elle fait des recommandations, entre autres, concernant l’aménagement physique (chaise, lutrin, éclairage).

Kinésiologie : Elle est la science du mouvement. Elle se spécialise dans l'activité physique, en utilisant le mouvement à des fins de prévention, de traitement et de performance. Parmi les principales fonctions du kinésiologue, nous retrouvons l'évaluation de condition physique, l'élaboration de programmes d'activités physiques (exercices tant de renforcement, d'étirement que cardio-vasculaire), la promotion de la pratique de saines habitudes de vie (activités physiques au quotidien, bonne organisation des pratiques artistiques, etc.).

Psychologie : Elle vise à provoquer des changements d’attitudes, de comportements, de manières de penser ou de réagir chez une personne, afin de lui permettre de mieux se sentir, de trouver des réponses à ses questions, de résoudre des problèmes, de faire des choix, de mieux se comprendre. En discutant avec vous et en procédant à des tests si cela s’applique, le psychologue évalue vos ressources, vos forces, vos limites et vos difficultés, qui peuvent se répercuter sur votre pensée, votre humeur ou votre comportement. Le diagnostic psychologique vise à identifier votre problématique et à déterminer le plan d’intervention ou de traitement. Pour l'artiste, il peut, entre autres, aider à la préparation psychologique et mentale à la scène et aux prestations devant public.

Ostéopathie : Elle est une approche exclusivement manuelle dont l’objectif est de rétablir la fonctionnalité de toutes les structures et tous les systèmes du corps humain afin de favoriser sa capacité d’autorégulation.
Il peut être présent avant des répétitions intensives ou un concert éprouvant pour optimiser des capacités physiques, posturales et de coordination. Il est présent également pour réduire des contraintes mécaniques s’exerçant sur le corps dans le but de libérer le geste et la posture.

Chiropratique : elle met l’accent sur la relation entre la colonne vertébrale et le système nerveux. Le chiropraticien pratique des corrections de la colonne vertébrale, des os du bassin ou des autres articulations du corps humain à l'aide des mains. Il peut, sous certaines conditions, faire des examens radiologiques en vue d'établir le traitement chiropratique.

Consultant en performance artistique : Il travaille en collaboration avec les professionnels de la santé mentionnés ci-haut. Le consultant évalue l'action artistique spécifiquement et conseille l'artiste pour améliorer son geste. Il ne fait aucune thérapie manuelle, mais oriente plutôt l'artiste dans sa dynamique corporelle pour diminuer les gestes inutiles pour ainsi perdre moins d'énergie globale, améliorer l'endurance générale et diminuer les tensions musculaires.

Plan d’action ici